Lasiodora

Lasiodora Parahybana

Lasiodora parahybana est une mygale terrestre de la famille des theraphosidae.

Elle est originaire du brésil.

Venin pas actif, aucun danger pour l’homme, manipulable

 

 

Description:

Lasiodora Parahybana est l’une des plus belles mygales. Elle est aussi l’une des plus grosses, des plus robustes et des plus puissantes. Sa taille imposante allant jusqu’à 20cm et plus pour les femelles impose le respect. C’est une araignée de couleur marron presque noire, avec beaucoup de poils, surtout sur les pattes, de couleur beige. Elle est d’aspect très massif. Ses pattes sont très épaisses et lui confère encore un peu plus cet effet de puissance. Les patelles sont marquées de deux stries longitudinales roses un peu moins prononcées sur les tibias. Elle est pourvue de chélicères énormes et puissantes mais étrangement courtes. Le mâle a des couleurs presque semblables à la femelle mais est beaucoup plus poilu que cette dernière et lui confère un aspect duveteux.

Comportement:

Cette mygale est réputée calme mais elle est aussi très craintive et se cache rapidement dès qu’un danger approche. Elle n’est pas timide du tout et se montre très souvent. Si elle se sent agressée, elle va fuir en premier avant de faire volte-face et de montrer ses chélicères impressionnantes voire mordre si le danger persiste. C’est une espèce terricole qui s’abritera sous une racine ou creusera une petite cuvette qu’elle recouvrera de soie. Cette mygale est une grande bâtisseuse n’hésitant pas à détruire tout ce que vous avez pu organiser dans son territoire en une seule nuit ! Elle fait des trous, des bosses, le tout bien marqués de toiles et n’en fait qu’à sa tête question déco. Elle apprécie les forêts tropicales et humides du Brésil où les températures varient entre 21 et 26°C.

Reproduction:

L’accouplement n’est pas aisé chez cette espèce. La femelle est souvent très agressive envers le mâle et il n’est pas rare que celui-ci n’ait même pas le temps de féconder la femelle. En revanche, si elle est bien nourrie et bien disposée tout se passera sans trop de problèmes. La ponte intervient 4 à 6 mois après l’accouplement. Le temps d’incubation varie entre 10 et 13 semaines. Il est conseillé de retirer le cocon à la femelle après 8 semaines. En effet, cette dernière a la mauvaise habitude, mêm si ce n’est pas à chaque ponte, de dévorer son cocon. Placer donc le cocon dans un incubateur. Un cocon peut contenir entre 1000 et 2000 œufs voir plus certaines fois. C’est une espèce qui a une croissance relativement rapide puisqu’on obtient un mâle adulte en 3 ans et 4 ans pour une femelle.

 

 

 

 

Lasiodora Klugi

Lasiodora klugi est une mygale terrestre de la famille des theraphosidae.

Elle est originaire du Brésil.

Venin pas actif, aucun danger pour l’homme, ne pas manipuler

 

 

Description:

Aussi connue sous le nom “Bahia Scarlet“, Lasiodara Klugi a le céphalothorax brun foncé à noir. L’abdomen est du même ton que le céphalothorax et est couvert de poils rougeâtres. Les pattes sont brun foncé à noir jusqu’au fémur et s’éclaircit à mesure que nous descendons au tarse. La rotule et le tibia ont deux bandes parallèles grisâtres et dans les articulations il y a un anneau de couleur dorée. Les pédipalpes ont les mêmes lignes dorées dans leurs deuxièmes et troisièmes articulations qui sont plus claires que les premières avec une couleur brun foncé ou noire. Les pattes et les pédipalpes sont couverts de poils oranges. Lasiodora Klugi est une très grande mygale. La femelle pouvant atteindre une taille entre 18 à 22cm de diamètre contre 16 à 20cm pour les mâles. Les femelles ont une espérance de vie de 20 ans et plus alors que les mâles vivent entre 2 à 6 ans.

Comportement:

C’est une espèce originaire du Brésil qui habite les forêts tropicales de l’État de Bahia. On la trouve sur des troncs ou sous de grosses pierres. Cette mygale est beaucoup plus agressive que Lasiodora Parahybana mais son venin n’est pas dangereux pour l’homme bien qu’avec ces énormes chélicères la morsure sera très douloureuse et nécessitera tout de même une visite chez votre médecin.

Reproduction:

La femelle peut être agressive avec le mâle lors de l’accouplement et la différence de taille est remarquable. Une fois la copulation terminée, il faudra de 3 à 6 mois avant que la femelle ne fasse son cocon où elle déposera entre 500 et 800 œufs.

Lasiodora Difficilis

Lasiodora difficilis est une mygale de la famille des theraphosidae.

Elle est originaire du Brésil et d’Argentine.

Venin pas actif, pas de danger pour l’homme, ne pas manipuler

 

 

Description:

Lasiodora difficilis peut atteindre une longueur de 9 à 20 centimètres avec une longueur de pattes de 17 et 20cm. Les mâles sont plus petits que les femelles. La couleur de base de ces araignées lourdes varie entre noire et gris-noir avec des poils rouges urticants sur l’abdomen. C’est une araignée très impressionnante de part sa taille mais également à cause de ces énormes chélicères.

Comportement:

Elle creuse de longs et profonds tunnels où elle aime se réfugier mais on la trouve également sous des racines ou des pierres. Elle apprécie le climat tropical du Brésil. C’est une araignée très agressive et une très bonne chasseuse. Sa taille imposante lui permet de se nourrir aussi bien d’insectes divers, de vers mais également de souris ainsi que de petits rats voir même de petits geckos. Elle demande une grande prudence en raison de sa rapidité. Sa morsure est très douloureuse en raison de la taille de ces chélicères mais n’est pas dangereuse pour l’homme.

Reproduction:

L’accouplement est bien souvent difficile en raison de la grande agressivité de la femelle envers le mâle. Mais si elle est bien nourrie et qu’elle est disposée, ça se passe généralement sans trop de problèmes. Après 3 à 6 mois, la femelle va produire un cocon où elle déposera entre 400 et 600 œufs. C’est une espèce qui a une croissance relativement rapide.