Poecilotheria

Poecilotheria Fasciata (Latreille 1804)

Famille: Theraphosidae                  Habitat: Arboricole                Toxicité: Venin très actif

Localisation: Sri Lanka

Description et commentaires: Poecilotheria Fasciata est une mygale asiatique de taille petite à moyenne (env. 14-16cm). L’abdomen est gris-noir coupé en deux par un dessin reconnaissable (un motif propre aux espèces du genre) de couleur beige sur les bords et beige plus foncé en son centre. Les bords de l’abdomen sont séparés par des stries noires. Le céphalothorax est gris-noir, gris avec de beaux reflets verts sur les bords puis deux bandes noires en forme d’éclats avec du beige clair en son centre. Les pattes sont noires (fémurs) et grises sur les patelles, les tibias, les métatarses et les tarses. On trouve de jolis motifs beiges en forme de triangles à l’articulation entre les fémurs et les patelles, puis d’autres petites stries beiges également se trouvent sur les autres parties des pattes.

Cette espèce aime vivre sur les arbres ou sous l’écorce de ceux-ci. Elle aime les zones humides et chaudes. C’est une mygale agressive, rapide et au caractère bien trempé. Il faut être très prudent avec les araignées du genre Poecilotheria, leur venin étant très toxique, puissant et très actif sur l’homme. Ce sont des espèces à proscrire pour les débutants.

L’accouplement est très difficile parce que la femelle redouble d’agressivité envers le mâle à ce moment-là. Il faut rester à proximité et bien observer ce qu’il se passe et ainsi tenter d’éviter que la femelle s’en prenne au mâle. Après cela, la femelle donne naissance à 100-200 mygalons.

 

 

Poecilotheria Regalis (Pocock 1899)

Famille: Theraphosidae               Habitat: Arboricole                    Toxicité: Venin très actif

Localisation: Inde

Description et commentaires: Mygale arboricole de taille moyenne à grande (env. 19-22cm). C’est une araignée que beaucoup de néophytes confondent avec Poecilotheria Fasciata mais cette espèce est un peu plus claire au niveau de la coloration générale. Autre petite différence, le dessous de l’abdomen est brun sombre avec une bande beige clair en son centre de même que le jaune sous les pattes est beaucoup plus vif chez cette espèce.

Elle aime et recherche la chaleur et les zones fortement humides. Elle aime vivre dans les arbres ou sous de grandes feuilles mais on la trouve aussi sous des écorces. A la différence d’autres espèces du genre, cette araignée est moins agressive et va plutôt chercher à fuir. Si la menace persiste elle n’hésitera pas à se montrer plus défensive voire à mordre et son venin est très toxique, puissant et aussi très actif sur l’homme. Il faut donc de l’expérience pour maintenir cette magnifique mygale.

Si la femelle est bien nourrie, l’accouplement ne pose pas de réel problème. Il n’est pas rare que la femelle laisse le mâle repartir tranquillement après l’acte. Elle donnera ensuite naissance à 100-200 mygalons.

 

 

Poecilotheria Ornata (Pocock 1899)

Famille: Theraphosidae                       Habitat: Arboricole                  Toxicité: Venin très actif

Localisation: Sri Lanka

Description et commentaires: C’est une espèce arboricole de grande taille (env. 22-25cm). L’abdomen est un mélange de gris cendre et de noir avec les dessins représentatifs très connu chez les mygales du genre. Le céphalothorax est plus contrasté puisque on y trouve du gris, marron, beige et noir et même de léger reflets rosés sur les bords. Sur les pattes, les motifs jaunes sont encore plus visibles histoire d’intimider les prédateurs potentiels.

Comme ses cousines, elle affectionne les zones très chaudes et humides. Elle vit dans des trous dans les arbres ou sous l’écorce. Elle a la réputation d’être l’espèce du genre la plus agressive et, avec ses très grandes pattes, peu de proies lui échappent. Il faut donc une grande expérience dans la détention de ce genre de mygale pour la maintenir dans de bonnes conditions. Son venin est très toxique et puissant et est très actif sur l’homme également.

En raison de son agressivité, il faut s’y reprendre à plusieurs fois pour l’accouplement. Observez et retirez le mâle si nécessaire mais il est important avant toute chose de bien nourrir la femelle avant d’introduire le mâle. Si tout se passe bien la femelle va donner naissance à 100-200 mygalons.

 

 

Poecilotheria Metallica (Pocock 1899)

Famille: Theraphosidae           Habitat: Arboricole             Toxicité: Venin très actif

Localisation: Inde

Description et commentaires: Mygale arboricole de grande taille (env. 20-22cm). La coloration générale de cette araignée est le bleu et le gris avec des pointes de jaune sur les pattes. L’abdomen est bleu avec un dégradé de gris. On retrouve également la fameuse bande blanche dentelée représentatif de toutes les espèces du genre. Le céphalothorax est bleu-gris avec les motifs blancs distinctifs. Les pattes sont d’un bleu métallique avec l’articulation jaune entre les patelles et les tibias ainsi que des stries blanches entre les fémurs et les patelles.

Comme les autres espèces du genre, elle aime vivre dans les trous qu’elle trouve dans les arbres très en hauteur et elle recherche la chaleur et l’humidité. Son comportement est semblable aux autres Poecilotheria, c’est à dire nerveuse voir très agressive. Elle est considérée par beaucoup de collectionneurs comme étant la plus belle araignée et la plus recherchée. Son venin est très toxique et puissant. Elle est malheureusement à déconseiller aux débutants.

Comme sa cousine Poecilotheria Ornata, cette espèce peut vivre en petite communauté avec mâles et femelles mais pour l’accouplement il faut bien nourrir cette dernière et observer l’opération mais en général ça se passe plutôt bien. Elle donne ensuite naissance à 100-200 mygalons.

 

 

Poecilotheria Rufilata (Pocock 1899)

Famille: Theraphosidae            Habitat: Arboricole                   Toxicité: Venin très actif

Localisation: Inde

Description et commentaires: C’est une espèce arboricole de très grande taille (env. 24-28cm) et peut-être la plus grande des araignées asiatique connue. Le céphalothorax est vert kaki avec une tache noire qui entoure le groupe oculaire. De la fovéa, de fines stries brunes partent vers l’extérieur et forme une sorte d’étoile. L’abdomen est gris-vert. Un motif dentelé de couleur verdâtre se trouve en son centre. Les pattes de cette grande espèce sont gris-vert marquées de fines stries longitudinales jaunes.

Elle affectionne les zones chaudes et humides. Elle trouve refuge dans les arbres en hauteur. C’est une espèce très nerveuse et agressive. Même si sa première réaction sera de fuir face à un danger, elle n’hésitera pas une seconde à se retourner et à mordre l’intrus. Son venin est très puissant et très toxique. C’est une espèce réservée aux éleveurs expérimentés.

Si la femelle est bien nourrie l’accouplement se passe bien. Mâle et femelle peuvent même cohabiter quelques jours durant cette phase. Par la suite, elle va donner naissance à 80-150 mygalons.

 

 

Poecilotheria Subfusca (Pocock 1895) Bara (Chamberlin 1917)

Famille: Theraphosidae               Habitat: Arboricole               Toxicité: Venin très actif

Localisation: Sri Lanka

Description et commentaires: Poecilotheria subfusca, également appelée “Ivory ornamental” ou à tort “Poecilotheria bara“, est une belle araignée de taille moyenne (env. 16-20cm). Une araignée similaire de la même région est connue dans le même genre sous le nom de Poecilotheria sp. lowland, ainsi nommée parce qu’elle provient des régions basses de la même région. Bien que de nombreux amateurs soient convaincus que les deux araignées sont une variante de la même espèce, il y a au moins autant d’amateurs qui supposent que la forme dite de plaine est probablement la Poecilotheria bara décrite par Chamberlin en 1917. Néanmoins, dans le monde de la science, un mode de pensée logique doit être confirmé par des preuves solides. Pendant que vous lisez ces lignes, vous pouvez être sûr que de nombreux taxonomistes se penchent sur la zone grise. Cependant, on suppose que nos terrariums abritent beaucoup d’araignées croisées. Le genre Poecilotheria est doté de couleurs et de marques très distinctives, bien que Poecilotheria subfusca soit la plus petite du genre. La posture typique de l’espèce est cependant intrigante.

Les informations suivantes se réfèrent à Poecilotheria subfusca, connue dans le genre sous la forme “highland“. Dès qu’il y aura plus d’informations sur les deux araignées, elles seront incluses dans cette fiche.

Cette mygale possède une coloration sombre noir et jaune. Son abdomen est noir presque brillant avec en son centre une bande beige clair, caractéristique de l’espèce. Le céphalothorax est noir au centre qui part sur le gris-vert les bords. Les pattes sont marron et grises ornées de jaune.

Cette espèce aime la chaleur et l’humidité et vit dans les arbres ou sous l’écorce de ceux-ci. En comparaison aux autres mygales du genre elle est peut-être un peu moins agressive mais elle ne fuit pas si elle est dérangée et fera face à son agresseur. Cette espèce possède un venin très puissant et toxique et actif sur l’homme, elle est donc déconseillée aux débutants.

Lors de l’accouplement, il faut rester et observer car la femelle redouble d’agressivité envers le mâle. Pensez à bien la nourrir avant d’introduire ce dernier. L’accouplement résulte d’une longue parade nuptiale faite de poursuites et de tapotements. La femelle donne alors naissance à 100-200 mygalons.

 

 

 

Poecilotheria Hanumavilasumica (Smith 2004)

Famille: Theraphosidae              Habitat: Terrestre                   Toxicité: Venin très actif

Localisation: Inde

Description et commentaires: Poecilotheria hanumavilasumica, également connue sous le nom de Rameshwaram ornementale est une espèce de mygale gravement menacée. C’est une espèce arboricole de grande taille (env. 18-22cm). La couleur dominante est le gris et le marron clair. L’abdomen est gris avec en son centre la bande blanche dentelée caractéristique des mygales du genre et le céphalothorax est marron clair et noir au centre. Sur la première paire de pattes, la couleur de fond est jaune. Les fémurs ont une bande noire sur les trois quarts de sa partie. Les rotules sont jaunes avec une fine bande noire sur la partie distale. Les tibias sont également jaunes avec une épaisse bande noire transversale. Sur la quatrième paire de pattes, la couleur de fond est gris bleuâtre avec une tache noire dans la partie proximale. Les fémurs ont une bande gris bleuté. Les rotules sont également gris bleuâtre avec une tache noire.

On pensait initialement qu’elle était endémique du district de Ramanathapuram dans l’État du Tamil Nadu en Inde, mais elle a depuis été identifié en dehors de l’Inde dans le district de Mannar au nord du Sri Lanka. La proximité de l’île de Mannar avec l’Inde suggère que l’espèce pourrait s’être rependue entre les deux pays.

Elle aime vivre dans les arbres, sous l’écorce de ceux-ci, mais il arrive qu’on la trouve sur le sol. En terrarium il lui arrive même de creuser. C’est une mygale agressive et nerveuse, très rapide qui demande une grande expérience dans la maintenance de mygales. Son venin est très toxique et puissant et actif sur l’homme.

Il est vital de bien nourrir la femelle en vue de l’accouplement car elle redouble d’agressivité envers lui à ce moment-là et restez pour surveiller et éventuellement intervenir si nécessaire. Cette espèce donne naissance à 100-200 mygalons.

 

 

Poecilotheria Tigrinawesseli (Smith 2006)

Famille: Theraphosidae                    Habitat: Terrestre               Toxicité: Venin très actif

Localisation: Inde

Description et commentaires: Poecilotheria Tigrinawesseli, également connue sous le nom de tigre ornemental de Wessel ou d’araignée d’Anantagiri, est une mygale arboricole. Elle est endémique des Ghats orientaux de l’Inde et connue dans six endroits de l’Andhra Pradesh.
L’espèce est morphologiquement similaire à
Poecilotheria Formosa mais génétiquement similaire à Poecilotheria Miranda. C’est une espèce arboricole de taille moyenne à grande (env. 18-20cm). C’est une araignée qui se rapproche de Poecilotheria Hanumavilasumica au niveau de la teinte générale. L’abdomen est gris mais la bande dentelée est plus beige que blanche. Le céphalothorax est marron et gris. Dans la première paire de pattes, la couleur de fond est jaune. Les fémurs présentent une bande noire en direction distale se terminant par une fine bande jaune. Les rotules présentent également une fine bande noire sur la partie distale. Les tibias sont jaunes. La quatrième paire de pattes est de couleur de fond gris-bleu. Les fémurs présentent une fine bande noire en proximal. Les rotules ont une fine bande noire également en position distale. Les tibias sont gris- bleu.

L’espèce est confinée aux Ghats de l’Est de l’Inde. Elle vit dans les creux des arbres, sous les écorces, dans les crevasses des rochers et moins couramment dans les habitations. Comme ses cousines, elle affectionne la chaleur et l’humidité. C’est une mygale très rapide, nerveuse et agressive. Elle demande de la prudence car son venin est très puissant, toxique et actif sur l’homme.

Nous avons peu d’information concernant la reproduction de cette araignée.

 

 

Poecilotheria Miranda (Pocock 1900)

Famille: Theraphosidae              Habitat: Arboricole              Toxicité: Venin très actif

Localisation: Inde

Description et commentaires: Cette araignée asiatique est de grande taille (env. 23-26cm). C’est la seconde plus grande du genre derrière la Poecilotheria Rufilata et c’est aussi la plus méconnue et la moins observée donc une des plus rares. L’abdomen est de couleur brun avec des nuances de gris, la bande propre aux espèces du genre est beige et brune au centre. Le céphalothorax est gris en son centre, bordé de noir en forme d’éclats et gris cendré sur les bords. Les pattes (la première et la quatrième paire) sont toutes deux marquées de la même façon. Les fémurs sont noirs avec une fine bande blanche. Les rotules sont de couleur crème blanchâtre. Les tibias sont blanchâtres en proximal avec une bande noire en distal.

C’est une mygale arboricole qui aime vivre très haut dans les arbres ou sous les écorces. Elle aime la chaleur et l’humidité. Elle n’est connue que dans la région de Chhota Nagpur. C’est une araignée très agressive, rapide et très venimeuse comme ses nombreuses cousines. Son venin est très toxique, puissant et très actif sur l’homme. Elle est donc à déconseiller aux débutants.

Il existe peu d’information concernant la reproduction et les naissances de cette espèce.

 

 

 

Poecilotheria Formosa (Pocock 1899)

Famille: Theraphosiade              Habitat: Arboricole               Toxicité: Venin très actif

Localisation: Inde

Description et commentaires: C’est une mygale arboricole de grande taille (env. 22-24cm). Elle ressemble un peu à sa cousine Poecilotheria Regalis mais sa coloration est plus terne que cette dernière. L’abdomen est gris avec un dégradé de beige. La ligne centrale est beige clair et brun clair en son centre. Le céphalothorax est noir-gris de la fovéa au groupe oculaire et gris-beige sur ces bords. Les pattes sont beiges entre-coupées de gris clair. Sur le dessous des pattes, il y a des bandes jaunes bien distinctes. Après la mue, de magnifiques reflets violets apparaissent sur le céphalothorax ainsi que sur les fémurs.

C’est une araignée qui aime vivre et se cacher dans les arbres ou sous les écorces de ceux-ci. Elle est très rapide malgré sa taille et nerveuse mais pas spécialement agressive. Son venin est considéré comme très puissant, toxique et actif sur l’homme. Elle est vivement déconseillée aux débutants.

Si la femelle est bien nourrie l’accouplement se passe bien mais restez à distance tout de même pour surveiller et intervenir si nécessaire. Cette espèce donne naissance à 100-200 mygalons.

 

 

 

Poecilotheria Vittata (Pocock 1895)

Famille: Theraphosidae               Habitat: Arboricole              Toxicité: Venin très actif

Localisation: Sri Lanka

Description et commentaires: Cette Poecilotheria Vittata est une araignée de grande taille (env. 22-24cm). Parfois appelée ornementale de Pederson ou fantôme ornemental ou encore araignée tigre magam. C’est une mygale arboricole. Elle est endémique du Sri Lanka. Dans la liste rouge de l’UICN, elle est citée comme synonyme de l’espèce indienne Poecilotheria striata mais dans d’autres manuels scolaires locaux et publications en ligne elle est citée comme une espèce distincte. En février 2016, l’espèce était considérée comme indigène à la fois en Inde et au Sri Lanka. L’espèce peut être identifiée par rapport aux autres araignées tigrées grâce aux brosses proéminentes sur les fémurs et à une bande triangulaire foncée proéminente sur le fémur de la quatrième paire de pattes en position ventrale.

Chez la femelle, la carapace dorsale est similaire à celle de Poecilotheria fasciata. Les marques de l’abdomen sont légèrement plus foncées autour de l’articulation du pédoncule. Il y a deux lignes de taches oblongues parallèles le long du tibia. Ventralement, les pattes sont de couleur blanche. La première et la deuxième paires de pattes ont des marques identiques. La rotule est blanche avec une bande noire brisée en direction distale. Le tibia est également blanc. Chez le mâle, le dos est brun verdâtre sur tout le corps avec des marques peu visibles. Ventralement, comme chez la femelle, au lieu d’être beaucoup plus courtes les marques en forme de coin ne se confondent pas avec la bande noire distale de la quatrième paire de pattes.

L’espèce est confinée aux régions du sud-est et à quelques régions du nord du Sri Lanka. Elle vit dans les creux des arbres, sous l’écorce de ceux-ci, dans les crevasses des rochers et parfois même dans les habitations. Par rapport aux autres mygales du genre, cette espèce est docile mais si elle est dérangée elle n’hésitera pas à faire face et à mordre.

Si la femelle est bien nourrie et qu’elle est bien disposée l’accouplement se passe bien mais restez à distance tout de même car la demoiselle peut se montrer capricieuse. Cette espèce donne naissance à 100-200 mygalons.

 

 

 

Poecilotheria Striata (Pocock 1895)

Famille: Theraphosidae              Habitat: Arboricole            Toxicité: Venin très actif

Localisation: Inde

Description et commentaires: C’est une espèce arboricole de taille moyenne à grande (env. 20-24cm). Elle a souvent été définie comme Poecilotheria Vittata mais en 2016 elle a été redéfinie comme étant une espèce à part entière. Cette mygale ressemble à sa proche cousine. L’espèce se trouve dans les forêts de feuillus sèches et humides à des altitudes comprises entre 500 et 1000 m. Elle semble être présente dans moins de 10 endroits très fragmentés. Poecilotheria striata est classé comme vulnérable en raison de son aire de répartition et de son occupation restreinte et en déclin et de la fragmentation continue de son habitat. L’espèce est couramment commercialisée dans les animaleries. Une étude de distribution publiée en 2015 a constaté de nouvelles pertes de population et a suggéré que l’espèce soit reclassée comme quasiment menacée.

Comme sa cousine, elle aime vivre dans les arbres ou sous l’écorce de ceux-ci ou encore dans des crevasses voir même dans des habitations. Elle est calme mais nerveuse et peut devenir franchement agressive si elle est dérangée. Son venin est très toxique, puissant et très actif sur l’homme. Elle est donc déconseillée aux débutants.

Si la femelle est bien nourrie, l’accouplement se passe bien mais restez vigilant quand même. Cette espèce donne naissance à 100-200 mygalons.