Poecilotheria

Poecilotheria Fasciata

 

Poecilotheria fasciata est une mygale de la famille des theraphosidae.

Elle est originaire du Sri Lanka.

Venin très actif, dangereuse pour l’homme, ne pas manipuler.

 

Description:

P. Fasciata est une mygale arboricole originaire du Sri Lanka. Le céphalothorax est gris-beige séparé d’une ligne noire centrale sur toute la longueur du corps. Les pattes et l’abdomen sont beiges, marqués de bandes marrons et noires et des poils orangés. Le dessous de l’abdomen est brun sur toute sa surface ce qui permet de la différentier de P. Regalis. Ces contrastes de couleurs sont aussi le signe de danger puisque son venin est considéré comme dangereux et actif sur l’homme. Le corps de la femelle atteint environ 6cm alors que le mâle reste très petit pour atteindre 3 à 4cm. C’est une mygale facilement reconnaissable à cause de sa forme longiligne typique des Poecilotheriae.

 

Comportement:

P. Fasciata est une mygale très nerveuse voire très agressive. Si elle est dérangée, elle choisira toujours la fuite en premier et, si le danger persiste, elle fera face et attaquera sans ménagement. C’est aussi une araignée réputée pour sa rapidité étonnante. Par conséquent, elle est à déconseiller aux novices.

 

Reproduction:

L’accouplement est souvent très compliqué car la femelle redouble d’agressivité. Après l’accouplement, retirez rapidement le mâle. Veillez donc à bien nourrir la femelle avant d’introduire le mâle. Si tout se passe bien, la ponte survient 2 à 4 mois après l’accouplement et l’incubation des œufs dure entre 8 et 12 semaines. La croissance des mygalons est relativement rapide puisque un mâle est mature après un peu plus de 12 mois et une femelle arrive à maturité entre 2 et 3 ans. Retirez les petits assez rapidement car P. Fasciata a une tendance au cannibalisme.

 

Poecilotheria Regalis

 

Poecilotheria regalis est une mygale de la famille des theraphosidae.

Elle est originaire d’Inde.

Venin très actif, dangereuse pour l’homme, ne pas manipuler.

 

 

Description:

P. Regalis est une grande mygale arboricole que l’on trouve principalement en Inde. Le novice ne fera pas de différence entre P. Regalis et P. Fasciata car elles se ressemblent beaucoup, à l’exception du dessous de l’abdomen qui est brun sombre chez P. Regalis, traversé d’une bande beige clair. Autre petite différence, le dessous des pattes est jaune assez vif. La taille de la femelle est de 7cm au total contre environ 5cm pour le mâle. Comme toutes les mygales du genre Poecilotheriae, on les reconnait facilement par leur posture longiligne.

Comportement:

A la différence de P. Fasciata, P. Regalis est une mygale peu agressive qui cherchera avant tout à fuir si elle est dérangée. Attention, si elle se sent acculée, elle n’hésitera pas à mordre avec une rapidité étonnante. Son venin étant actif sur l’homme elle est à déconseiller aux novices.

Reproduction:

L’accouplement ne pose pas de problèmes particuliers. Prenez garde de bien nourrir la femelle avant d’introduire le mâle et laissez le en sa compagnie plusieurs jours. La ponte intervient en général 3 à 6 mois après l’accouplement et le temps d’incubation est de 8 à 12 semaines. Les jeunes ont une croissance rapide. On peut obtenir un mâle adulte en 12 mois et en 2 ans pour une femelle.

 

 

 

Poecilotheria Ornata

 

Poecilotheria ornata est une mygale de la famille des theraphosidae.

Elle est originaire du Sri Lanka.

Venin très actif, dangereuse pour l’homme, ne pas manipuler.

 

Description:

Elle est une mygale arboricole figurant parmi les plus grandes au monde. Son envergure peut atteindre les 23 centimètres. Le nom Poecilotheria est dérivé des mots grecs “poikilos”, qui signifie pointé ou repéré et “therion”, qui signifie bête sauvage. Le nom Ornata se réfère à “Ornée”, ce qui est bien à l’image du spécimen. Comme toutes les autres espèces de son genre, elle exhibe des motifs bien définis sur son dos. Cette espèce de Poecilotheria, comme la plupart des espèces de son genre est dotée de marques jaunes et noires sous les pattes avants qui sont utilisées pour intimider ceux qui passeraient trop près d’elle.

 

Comportement:

Le comportement de la Poecilotheria ornata est assez comparable à celui des autres mygales arboricoles. Dans la nature, elles ont tendance à vivre dans des trous situés sur les arbres dans lesquels elle tissent des toiles asymétriques. Elles se nourrissent principalement d’insectes volants et de petits animaux tels que des lézards ou des grenouilles. Ces proies sont attrapées manuellement, la toile ne servant qu’au confort et à la protection. Il n’est pas rare de voir des mygales de cette espèce vivre en communauté. On peut y retrouver autant de spécimens qu’il y a de trous dans le même arbre. Poecilotheria ornata est reconnue comme étant l’espèce la plus agressive du genre Poecilotheria. De plus, comme ses cousines, elle est très rapide et agile. Bien qu’aucun cas de mortalité dû à une morsure de mygale n’ait été répertorié, les mygales du genre Poecilotheria sont connues pour être très venimeuses. Une morsure de cette mygale peut causer, entre autres, des douleurs musculaires, des nausées et de la fièvre. Il est recommandé de ne manipuler en aucun cas les spécimens de ce genre.

Reproduction:

A cause de son tempérament très agressif, la reproduction n’est pas aisée. Bien nourrir la femelle avant d’introduire le mâle, puis observer les signes que la femelle va montrer. Retirer le mâle si nécessaire. Il est possible de répéter la manœuvre 2 à 3 fois. Entre 4 à 6 mois après l’accouplement la femelle devrait pondre 100 à 150 œufs et le temps d’incubation est de 8 à 12 semaines.

 

 

 

Poecilotheria Metallica

Poecilotheria metallica est une mygale de la famille des theraphosidae.

Elle est originaire d‘Inde.

Venin très actif, dangereuse pour l’homme, ne pas manipuler

Description:

Cette espèce est endémique de l’Andhra Pradesh en Inde. Elle se rencontre entre Nandyal et Giddalur. Son habitat naturel se situe dans les arbres et les hauteurs. C’est une espèce de mygale arboricole très rare dans son habitat naturel, en plus d’être très prisée par les collectionneurs de mygales.

Poecilotheria metallica est généralement de couleur bleu foncé sur les pattes à bleu-gris sur l’opisthosome avec des touches jaunes au bout des pattes mais il existe plusieurs variétés au niveau des couleurs. C’est une grande mygale qui peut atteindre 20cm une fois adulte. À l’âge adulte, l’abdomen des femelles est de couleur bleue orné d’une bande dentelée de couleur blanche. Cette espèce de Poecilotheria est aussi dotée de petite marques jaunes contrastantes avec le bleu éclatant des pattes pour intimider ceux qui passeraient trop près d’elle. Cette espèce se distingue des autres de son genre par son bleu éclatant qui couvre les pattes et la majeure partie de son corps.

Comportement:

Le comportement de Poecilotheria metallica est assez comparable à celui des autres mygales arboricoles. Dans la nature, elles ont tendance à vivre dans des trous situés sur les arbres dans lesquels elle tissent des toiles asymétriques. Elles se nourrissent principalement d’insectes volants et de petits animaux tel que des lézards ou des grenouilles et même des petits oiseaux. Poecilotheria metallica a un comportement plutôt défensif mais rarement agressif, préférant de loin la fuite plutôt que l’affrontement. Elle est généralement très rapide et imprévisible et très active durant des périodes chaudes et humides.

Il est recommandé de ne manipuler les spécimens de ce genre en aucun cas.

Reproduction:

Si on a la chance d’avoir en même temps une femelle et un mâle, la reproduction est assez aisée. La femelle tolère généralement bien le mâle et on peut donc facilement les faire cohabiter un certain temps. Comme pour toutes les mygales de cette espèce, les mâles font une belle parade ou il tapote beaucoup avec ces pattes. La femelle y répondra si elle est consentante. Mais il est très rare d’observer ce moment puisqu’il se passe principalement la nuit et au calme. La femelle fera un cocon 4 à 6 mois après l’accouplement. Dans ce cocon, on trouvera en moyenne 100 à 200 œufs mais parfois beaucoup moins.

Poecilotheria Rufilata

 

Poecilotheria rufilata est une mygale de la famille des theraphosidae.
Elle est originaire d’Inde.
Venin très actif, dangereuse pour l’homme, ne pas manipuler.

Description:

C’est la plus grande mygale arboricole asiatique connue. Le céphalothorax est vert kaki et marqué d’une tâche noire qui cercle le groupe oculaire. Un liseré central plus clair se sépare en fourche au niveau de la fovéa. De la fovéa des lignes brunes partent en étoile vers l’extérieur. Les pattes et l’abdomen sont gris-vert marqués de bandes et tâches jaune orangé. L’abdomen est séparé par une large bande beige verdâtre bordée de deux lignes marrons estompées qui ‘griffent ‘les flancs. Le dessous de la mygale est uniformément marron foncé. Le dessous des pattes porte des marques jaune terne pour les paires de pattes 1 et 2. La première impression est celle d’une mygale verte. Le corps de la femelle peut dépasser 8cm au total, le mâle étant plus petit (5 à 6cm) et plus sombre. Ces mygales se tiennent dans une position longiligne typique des Poecilotheriae et des Stromatopelmae.

 

Comportement:

Mygale plus agressive que les autres Poecilotheriae, elle cherche d’abord à fuir lorsqu’elle est dérangée mais est prompte à mordre. Poecilotheria rufilata est d’une rapidité étonnante compte tenu de sa taille. Par exception, c’est une mygale qui se déplace beaucoup et qui chasse. A réserver à des éleveurs très expérimentés. Le venin de cette mygale est considéré comme potentiellement dangereux pour l’homme.

 

Reproduction:

Chez les mygales du genre Poecilotheria, l’accouplement se passe généralement bien si la femelle est bien nourrie et disposée. Comme la femelle tolère bien le mâle et qu’ils cohabitent facilement, vous pouvez les laissez ensemble quelques jours. La ponte intervient 3 à 6 mois après l’accouplement et le temps d’incubation des œufs dure de 8 à 12 semaines. Il y a généralement 100 à 200 œufs dans le cocon confectionné par la femelle.

 

 

 

 

 

Poecilotheria Subfusca

Poecilotheria subfusca est une mygale de la famille des theraphosidae.
Elle est originaire du Sri Lanka.
Venin très actif, dangereuse pour l’homme, ne pas manipuler.

 

 

Description:

Cette mygale possède un corps sombre noir et jaune. Le centre de son abdomen présente une bande claire caractéristique de l’espèce. Ses pattes marrons et grises sont ornées de jaune. Le mâle est plus terne que la femelle. Poecilotheria subfusca est l’une des plus petites mygales du genre Poecilotheria. Son corps mesure jusqu’à 6cm de long et l’envergure de ses pattes peut atteindre de 14 à 16cm.

Comportement:

C’est une des Poecilotheria les moins agressives. Paradoxalement, Poecilotheria subfusca fuit rarement et, contrairement aux autres Poecilotheriae, elle fera face si elle est dérangée. C ‘est l’une des plus belles mygales du genre Poecolotheria mais aussi l’une des plus dangereuses pour l’homme, dont le venin est considéré comme très actif sur l’homme.

Reproduction:

L’accouplement est à surveiller car la femelle redouble d’appétit et d’agressivité. Retirer le mâle sitôt l’accouplement terminé. Chez les Poecilotheriae, l’accouplement résulte d’une longue parade nuptiale faite de poursuites et de ‘tapotements’. Le plus simple est de bien nourrir la femelle et de laisser le mâle avec elle quelques temps si elle ne montre pas d’agressivité. Après avoir confectionné un cocon, la ponte intervient 3 à 6 mois après l’accouplement. Une centaines d’œufs y prendront place. Le temps d’incubation des œufs est de 8 à 12 semaines.