Heteroscodra

Heteroscodra Maculata (Pocock 1899)

Famille: Theraphosidae               Habitat: Arboricole             Toxicité: Venin très actif (Danger)

Localisation: Bénin, Ghana, Côte d’Ivoire, Nigeria, Togo

Description et commentaires: Mygale africaine de taille petite à moyenne (env. 12-14cm). Heteroscodra maculata, également connue sous le nom de “babouin du Togo” ou “babouin ornemental” est une araignée très étonnante et remarquable en raison de sa coloration et de ses motifs provenant d’Afrique de l’Ouest. Elle a longtemps appartenu à la sous-famille des Stromatopelminae (et non des Harpactirinae). Les mygales africaines reçoivent couramment le titre de babouin-spider ce qui explique pourquoi elle porte ce nom. Depuis mars 2017, l’araignée appartient à la sous-famille des Aviculariinae. Avec ses pattes relativement courtes et robustes, ses motifs noirs sur une peau grisâtre et une calvitie à l’exception des pattes, elle se distingue des autres mygales. Heteroscodra maculata est un plaisir à observer, intriguante au premier abord. .


Heteroscodra maculata vit dans les zones tropicales chaudes et humides. Les températures atteignent presque quotidiennement des niveaux allant jusqu’à 30 °C. L’araignée se protège contre la chaleur dans les crevasses des arbres, les branches creuses et les feuilles. Très défensive. Au début, elle essaie de fuir. Une provocation persistante peut entraîner une morsure. Les jeunes araignées de l’espèce ont été observées en train de s’enfouir après quoi elles chercheront un abri dans des endroits plus élevés créant parfois une très belle toile. Lorsqu’elles ont trouvé leurs abris elle ne les quitte plus jamais. Comme on le suppose, elles ne sont visibles que la nuit mais n’oubliez pas, l’exception fait la règle.

L’accouplement d’Heteroscodra maculata se déroule normalement sans problème. Cependant, l’araignée est connue pour être très défensive face à toute perturbation et parfois le mâle fait parti de ces perturbations mais en général elle accueille le mâle “en douceur”. 100-150 mygalons verront ainsi le jour, attention c’est une espèce sujet au cannibalisme.