Cyriopagopus

Cyriopagopus Lividus (Haplopelma Lividum)

Famille: Theraphosidae                Habitat: Souterrain                Toxicité: Venin très actif

Localisation: Malaisie, Myanmar

Description et commentaires: Mygale de taille moyenne à grande (env. 15-18cm). Très belle araignée aux teintes bleutées pour les pattes, céphalothorax gris avec de forts reflets verdâtres bordé de poils beiges, son abdomen est noir avec de beaux reflets bleus sur lequel on retrouve de nombreux poils gris presque beiges. Ses pattes sont bleu métallique avec un collier blanc entre les fémurs et les patelles (jointures). Dans les mygales dites «bleues» c’est probablement l’une des plus belles.

Elle creuse beaucoup et se cache toute la journée dans son terrier pour n’en sortir qu’à la nuit tombée pour chasser. C’est une espèce très agressive qui n’hésitera pas à mordre si le danger persiste. La rapidité avec laquelle elle fond sur sa proie en fait un très mauvais choix pour les débutants. Il faut une bonne expérience dans la maintenance des mygales pour se lancer avec cette magnifique araignée asiatique.

Si la femelle est bien nourrie, l’accouplement se passera sans problème mais choisissez de préférence un terrarium vierge de tout substrat ou plante parce qu’elle cherchera en premier lieu à fuir le mâle et à trouver une cachette pour l’éviter. Elle donne naissance quelques mois plus tard à 100-200 mygalons. Soyez tout de même prudent, c’est une espèce adepte du cannibalisme.

 

 

 

Cyriopagopus Albostriatus (Haplopelma Albostriatus)

Famille: Theraphosidae               Habitat: Souterrain                     Toxicité: Venin très actif

Localisation: Thailande, Cambodge, Myanmar

Description et commentaires: Mygale de taille moyenne à grande (env. 15-18cm). L’abdomen est noir avec de légers reflets bleus. Il est également coupé en deux par des chevrons noirs plus foncés. Ses pattes sont noires agrémentées de légers reflets bleus. On trouve encore sur ses pattes des stries longilignes (patelles et tibias) de couleur beige. Le céphalothorax est marron surmonté de poils beiges.

C’est une mygale qui creuse de profondes galeries et qui va recouvrir l’intérieur de son terrier de soies. Elle ne se montre que la nuit tombée pour se nourrir. Elle est aussi très rapide et agressive. Elle n’hésitera pas à mordre si elle est dérangée. Son venin très puissant nécessite une grande prudence lors des travaux dans son terrarium.

Pour l’accouplement, il faut reproduire les mêmes conditions que pour sa cousine Cyriopagopus Lividus. Suite à cela elle donne naissance à 100-200 mygalons.

 

 

Cyriopagopus Minax (Haplopelma Minax)

Famille: Theraphosidae               Habitat: Souterrain                Toxicité: Venin très actif

Localisation: Cambodge, Thaïlande, Malaisie et Birmanie

Description et commentaires: Mygale asiatique de taille petite à moyenne (env. 10-12cm). C’est aussi une des moins jolies et des plus ternes en matière de couleurs. Le céphalothorax est gris/marron avec du beige sur tout le tour et l’abdomen est plutôt gris avec des chevrons noirs. Ses pattes sont grises à l’exception des fémurs qui sont presque noirs. À noter encore une fine bague beige clair autour des articulations.

Elle aime creuser de profondes et longues galeries souterraines qu’elle va tapisser de soies. Elle va s’y cacher jusqu’à la nuit tombée pour aller chasser. Elle est très rapide et très agressive et elle n’hésitera pas à mordre si elle est dérangée. Son venin est aussi très toxique et actif sur l’homme.

C’est une espèce qui peut se reproduire toute l’année même si elle préfère les périodes chaudes et humides. Si la femelle est bien nourrie, il est possible de laisser le mâle avec elle 1-2 jours. La femelle donne naissance à 100-200 mygalons.

 

 

Cyriopagopus Schmidti (Haplopelma Schmidti)

Famille: Theraphosidae                  Habitat: Souterrain                 Toxicité: Venin très actif

Localisation: Chine, Vietnam

Description et commentaires: C’est une araignée de taille petite à moyenne (env. 12-15cm). Le céphalothorax est brun-jaune orné de stries noires qui forment une étoile et l’abdomen est jaune plus foncé avec des chevrons noirs. Les pattes sont de couleur kaki (fémurs) avec des nuances de gris sur le reste des pattes.

Elle aime creuser de profondes galeries sur des terrains en pente. Elle va ensuite tapisser cette galerie de soies. Elle ne sort presque jamais en journée de sa tanière. Attention à son agressivité car elle saute sur tout ce qui passe devant elle. Son venin est aussi très actif sur l’homme, il faut donc une grande prudence et une grande expérience pour maintenir cette espèce dans de bonnes conditions.

Il n’y a à ce jour encore aucune information fiable concernant l’accouplement et les naissances de cette araignée.

 

 

Cyriopagopus Vonwirthi (Haplopelma, Schmidt 2005)

Famille: Theraphosidae                 Habitat: Souterraine                  Toxicité: Venin très actif

Localisation: Asie du Sud-Est

Description et commentaires: Cette mygale est de taille moyenne à grande (env. 18-24cm). Anciennement répertoriée sous le genre Haplopelma au même titre que d’autres (C. Schmidti, C. Albostriatus ou encore C. Minax) de cette espèce, c’est une très belle araignée à la coloration subtile. Le céphalothorax est marron avec des reflets verts, la fovéa est petite et légèrement procurvée. L’abdomen est beige foncé et noir de forme allongé, on note la présence d’une fine bande longitudinale noir ainsi que des stries sur sa largeur de la même couleur d’où son surnom de «mygale Tigre du Vietnam».

Comme ses cousines, elle aime creuser de profondes galeries qu’elle tapisse ensuite de toile. Rarement visible la journée il faut attendre la nuit pour l’observer. Elle aime les hautes températures et l’humidité. C’est une espèce très nerveuse et agressive si elle est dérangée, son venin puissant et toxique en font un très mauvais choix pour les débutants.

Il n’y a pas d’information concernant l’accouplement et la reproduction.

 

 

 

Cyriopagopus Hainanus (Haplopelma, Liang & Al. 1999)

Famille: Theraphosidae        Habitat: Souterraine                   Toxicité: Venin très actif (danger)

Localisation: Chine, Vietnam

Description et commentaires: Cette araignée asiatique de taille moyenne à grande (env. 20-24cm) fait depuis quelques années déjà partie de programmes d’études médicales. En effet, elle produit un venin contenant de nombreux composés capables de bloquer les neurotransmetteurs, notamment des peptides neurotoxiques appelés hainantoxines. Cyriopagopus hainanus ressemble à C. schmidti, mais se distingue par son corps brun-noir foncé et les “épines” plus longues sur la face avant (prolatérale) des maxillaires. Le céphalothorax est brun-noir, le sternum (surface inférieure du céphalothorax) est brun-rouge et l’abdomen est brun foncé avec six bandes noires qui le traversent et une bande noire au centre de la surface supérieure. Cyriopagopus hainanus a été décrite pour la première fois sous le nom de Selenocosmia hainana par S. P. Liang, et al. en 1999. Elle a depuis été déplacée en 2001, M. S. Zhu, et al. l’ont transféré dans le genre Ornithoctonus. En 2003, Gunter Schmidt a placé l’espèce dans le genre Haplopelma. En 2015, elle a été transférée dans le genre Cyriopagopus.

Elle fait des terriers tapissés de soie et souvent elle fabrique des lignes d’alarme en soie rayonnantes qu’elle relie à sa bouche. L’araignée reste dans son terrier pendant la journée et n’en sort que la nuit pour attraper ses proies, principalement de gros insectes. Cyriopagopus hainanus n’est connue qu’à Hainan, une île au large de la Chine continentale du sud. On la trouve sur les pentes des montagnes orientées vers le sud, en forte pente de 75 à 85°. Il faut se montrer très prudent avec cette espèce parce qu’elle est d’une rare agressivité. Il faut une grande expérience pour maintenir cette mygale dans de bonnes conditions. Son venin fait l’objet de recherches toxicologiques et bien que les effets de la morsure de cette araignée sur l’homme ne soient pas bien documentés, elle est souvent mortelle à petites doses pour les animaux de laboratoire comme les souris et les rats. En conséquence, Cyriopagopus hainanus est généralement considérée comme une espèce hautement venimeuse. Le venin est une neurotoxine complexe, contenant de nombreux composés capables de bloquer les neurotransmetteurs y compris des peptides neurotoxiques appelés hainantoxines

C’est malheureusement une espèce très rare chez nous en Europe et qu’il est très difficile de se procurer. Il n’y a pas d’information concernant l’accouplement et la reproduction.

 

 

 

 

Cyriopagopus Paganus (Simon 1887)

Famille: Theraphosidae            Habitat: Souterraine              Toxicité: Venin très actif

Localisation: Birmanie

Description et commentaires: Mygale de taille moyenne à grande (env. 18-22cm). Céphalothorax de couleur gris avec des reflets verts, l’abdomen est gris-vert avec des reflets rosés, on trouve aussi une bande longitudinale noire ainsi que des stries en largeur de la même couleur. Les pattes sont noires (fémurs) et grises pour les autres segments. On trouve encore une bague de couleur beige entre les fémurs et les patelles.

C’est une espèce encore très méconnue des éleveurs mais certaines sources nous apprennent que c’est une mygale très agressive et nerveuse. Elle creuse de profondes galeries comme abri. Très timide, elle ne se montre pas beaucoup. Comme pour les autres araignées du genre, elle a un venin très puissant et toxique donc à réserver aux éleveurs confirmés.

Il n’y a aucune information concernant l’accouplement et la reproduction.