Lasiodora Parahybana

Des 37 espèces du genre, Lasiodara Parahybana est la plus connue de toute. Depuis quelques années nous commençons à rencontrer dans certaines animaleries Lasiodora Klugi et Lasiodora Difficilis. La particularité de cette espèce, à l’exception de son gabarit imposant, est la taille de ces chélicères et la puissance de ceux-ci. Réputée pour son calme elle est surtout craintive et, en cas de danger, elle va fuir. C’est une mygale de grande taille puisqu’une femelle adulte dépasse facilement les 20cm de diamètre voire plus.

Ma femelle Lasiodora Parahybana est arrivée chez moi il y a plus d’une année. J’ai tout de suite été impressionné par sa taille imposante d’environ 24cm et par son aspect très massif. Elle a environ 13 ans et se porte à merveille. Sa robe est brun clair à foncé sur tout le corps avec des jointures de pattes roux clair. Ses nombreux poils sont plutôt roux sur les pattes arrières à bruns sur les pattes avant.

Je la maintiens dans un terrarium de 60cm de longueur sur 30cm de profondeur et 40cm de hauteur. Le substrat de fond est un mélange de tourbe et de coques de coco pillées. Une racine lui sert de refuge quand elle veut se cacher. J’adore cette araignée parce qu’elle se montre très souvent. On la dit timide et peureuse mais ma Lasiodara n’est en tout cas pas farouche. C’est une tisseuse hors pair. Elle tisse abondamment. Sa racine est presque entièrement recouverte de soie ainsi que les vitres du terrarium. Je la nourris avec de grandes sauterelles à raison de 2 à 3 par semaine voire toutes les deux semaines. Elle est très vorace. Elle se jette sur ses proies avec une vitesse impressionnante. La température de la pièce varie de 24 à 26° la journée et de 22 à 24° la nuit pour une hygrométrie d’environ 70%. Je n’utilise pas de lumière artificielle, juste la lumière ambiante.

Malgré son calme je reste toujours prudent lorsque j’ai des travaux à faire dans son terrarium et je déconseille à quiconque de la manipuler car avec la taille impressionnante de ces chélicères la morsure, même si le venin n’est pas actif sur l’homme, doit faire affreusement mal.

 

Les points à retenir:

Lasiodora Parahybana est une mygale qui est facile à maintenir. Elle est massive, robuste et puissante. C’est une espèce qui s’adapte assez facilement à son environnement mais surveillez tout de même la température et l’hygrométrie. Super tisseuse qui produit de très belles cathédrales de soie. Araignée très calme qui peut très bien convenir à un débutant mais prudence tout de même en raison de sa rapidité impressionnante et de la taille de ces crochets à venin.